Non classé

Rien de nouveau à bure, ou si un peu quand meme…

A la maison de résistance, ces derniers temps, les flics continuent de patrouiller autour de la maison et restes 24h/7j en poste vers la mairie de bure et dans des villages alentours. Ielles patrouillent aussi autour des autres lieux et maisons de copaines.

Cette aprèm :

devant la maison de résistance, controle de la carte plastifié bleu clair et bleu foncé et palpation (de deux copaines et un.e journaliste)

à côté du contrôle…

Les personnes contrôlé.e.s ont pu repartir sans encombres, les gendarmes aussi (dommage)

Après Bure à Bar, barre-toi à Bure !

Après le 16 juin, grand moment de retrouvailles et d’affirmation des solidarités entre les différentes composantes de la lutte anti-GIGEO, on vous propose un after haut en couleurs.

Le dimanche 17 juin au matin, on profiterait bien d’être tou.te.s réuni.e.s pour prendre un temps de discussion à Bar « le-Juc », l’occasion de vous parler des batailles en cours et de ce qui se passe à Bure en ce moment. Pour finir ce grand week-end en beauté, on organisera un petit concert du côté de Bure le soir.

Du mercredi 20 juin au dimanche 24, on vous propose un week-end prolongé d’ateliers diverses et variés. Nous nous retrouverons pour partager nos savoir-faire et notre créativité : rap, clown, grimpe, impro théatrale, soins post-trauma, medic, herboristerie, … Le clou du spectacle prendra la forme d’un grand cabaret – scène ouverte samedi après-midi.

Petit teaser de la Grande Foire du 23 mai

[English Version Below]

La grande foire, rassemblement massif et festif devant le tribunal de Bar-le-Duc aura lieu le 23 mai à partir de 14h.

Appel à rassemblement en soutien aux procès du 23 mai à Bar-le-Duc / Call for a gathering to support the trials of May 23rd in Bar-le-Duc

Le petit teaser du jour : un aperçu d’une des attractions les plus terrifiantes : la galerie des glaces !

A tout vite!

[English]

The big fair, festive and massive gathering in front of Bar-le-Duc’s tribunal will take place on May 23rd at 2pm.

Appel à rassemblement en soutien aux procès du 23 mai à Bar-le-Duc / Call for a gathering to support the trials of May 23rd in Bar-le-Duc

The teaser of today : a preview of one of the most terrifying attraction : the Hall of Mirrors!

See you soon!

Retour sur l’arrêté du 5 mars : RTE s’invite dans les champs et jardins meusiens !

Arrêté du 5 mars : Intronisation de RTE dans le sud Meuse par la préfecture

Petit rappel concernant un arrêté pris par la préfecture en faveur du projet CIGEO, avec la bénédiction de la direction régionale de l’environnement (DREAL), un organisme public dont la vision de la protection de l’environnement peut laisser songeur.

Ainsi, à compter du 5 mars 2018 :

« Les agents de RTE ainsi que ceux des entreprises accrédités par ses services, sont autorisés, sous réserve du droit des tiers, à pénétrer dans les parcelles situées sur le territoire de la commune de BURE selon le plan annexé, afin de procéder aux études à mener en vue d’assurer le raccordement électrique du projet « Cigéo »

Les techniciens du groupe Réseau de transport d’électricité (RTE) pourront donc effectuer les relevés et mesures nécessaires à la préparation de l’alimentation en électricité, visiblement conséquente, du projet Cigéo, sans que les propriétaires et les habitant.e.s du territoire n’aient leur mot à dire. En effet, si jamais cette idée déplaisait aux intéressé.e.s, l’article est catégorique :

« Défense est faite aux propriétaires d’apporter aux agents chargés des études aucun trouble ni empêchement et de déplacer signaux et bornes repères qui seront établis sur leur propriétés. » (suite…)

Appel à action le 18 mai

Mise à jour du 18 mai 2018 :

 

INFO LÉGAL : Certain.e.s d’entre vous s’interrogeaient sur les possibles conséquences de cette action sur le plan juridique. Selon l’un.e de avocat.e.s : les risques judiciaires vont dépendre de l’endroit choisi pour grimper : voie publique, propriété privée, etc… En tant que tel, le fait de squatter un arbre n’appelle pas de réponse particulière sur le plan pénal, sauf peut être les infractions annexes (refus ADN, rebelion, etc) et/ou des contraventions de voirie. Mais les parquetiers ont parfois de l’imagination…

 

Appel à action proposé par un collectif de soutien 

 

En attendant le 16 juin, la forêt commence déjà à s’inviter en ville et devant les lieux de pouvoir!

Comme réaction contre les interdictions du territoire on propose un action avec les intercomités, suite à l’expulsion du Bois leJuc, La présence  policière autour de la foret reste assez forte (mais diminue quand même ces derniers temps). C’est peut-être le moment de délocaliser la lutte et de  reprendre un peu de force et visibilité. comme action on propose de monter une ou plusieurs cabanes dans les arbres, dans un maximum de villes en France (et ailleurs en même temps, autours des préfectures, palais de justice, bureaux de Areva, siège de l’andra, la commission européenne… Partout où  vous pensez avoir un maximum de impact. L’action nous permet d’avoir plus de visibilité, et la possibilité de mettre un expulsion illégale en lumière, pareil pour les multiple procès, jugés de manière disproportionnés.

Cette action pourrait aussi être un moyen de montrer notre solidarité aux opposants de cigeo qui vivent un moment difficile et leur redonner du courage

(suite…)

Balade au bois Lejuc pour 7.000€

En se promenant sur internet on a vu ce joli communiqué de presse de l’ANDRA

et on a l’espoir que l’ANDRA avait finit de remettre en état le bois Lejuc et qu’il était a nouveau accessible aux randonneuses. Vu le beau temps du printemps on a été motivé pour aller se promener dans la foret plutôt que sur l’internet.

On s’est un peu renseigné avant de partir et on a lu que si on allait se balader sans avoir obtenu l’autorisation de l’ANDRA ça nous coûterait 500€ par heure en raison d’une ordonnance du tribunal sur requête de l’ANDRA ( plus d’info sur le coté)

plus d’info sur le fonctionnement d’ordonnance sur requête et la peine de 500€

Si une personne non autorisé par l’ANDRA est dans le bois et/ou en train de bloquer les travaux de l’ANDRA, elle peut par l’intermédiaire d’un huissier ou d’un OPJ demander à la personne d’arrêter et de quitter le bois Lejuc sous peine de payer 500€ par heure si elle refuse. Cela est justifier par les travaux de remise en état (qui ont été ordonnés à l’ANDRA par le TGI de bar le duc suite a leur défrichement illégal) que des opposantes auraient bloqué mais alors on peut se demander pourquoi cette décision va jusqu’en septembre alors que la remise en état est maintenant finie. On peut aussi remarquer que la capacité de l’ANDRA à faire éditer des lois en leur faveur par les institutions est telle qu’elle peut même en faire éditer par la justice dont ce n’est théoriquement pas le rôle .

Vu qu’il faisait beau ce jour la on a voulu partir tout de suite et ne pas attendre l’autorisation, on s‘est dit que ça valait le coup pour 500€ par heure.

En arrivant a l’entrée de la foret on a tout de suite vu que l’ANDRA a voulu rendre hommage a l’histoire de résistance de ce bois en maintenant en vie la tradition des barricades. Toutefois, maintenant que le panneau « bienvenue a barricade nord » a été remplacé par « propriété privée défense d’entrer » il est bien plus clair que la foret est de nouveau accessible aux promeneuses.

(suite…)

BURE à BAR, ielles vont voir à quel bois on carbure !

Grande marche festive, tables rondes, marché paysan, chorale, auberge espagnole…

LE 16 JUIN 2018, BURE S’INVITE À BAR !

APPEL À CONVERGER !

 

 
 

Les mois qui viennent de s’écouler ont été particulièrement denses. Après avoir endormi et manipulé la population pendant 20 ans à travers diverses stratégies vicieuses et violences silencieuses, c’est par la force physique et brutale que l’État compte imposer un projet intrinsèquement dangereux, irresponsable, et inacceptable.

Mais force est de constater que sa volonté d’asphyxie de l’opposition ne fonctionne pas : la mobilisation contre le projet Cigéo a pris une ampleur inédite, de part ces incroyables rassemblements spontanés et la constitution de 37 comités de soutien… du jamais vu ! Cette période lourde et chargée en émotions a cimenté les liens qui nous unissent, a conforté nos convictions, a permis l’ancrage national de la lutte.

Nous sommes bien décidé-e-s à ce que ce 16 juin soit un moment charnière, en répondant aux démonstrations d’autorité de l’État par une démonstration de notre détermination infaillible ainsi que par celle de l’insécabilité de notre mouvement d’opposition en perpétuel renouveau.

C’est pourquoi nous vous invitons dès maintenant à réserver cette date et à la partager tout autour de vous, afin que nous soyons nombreux.ses ce samedi 16 juin à nous retrouver dans Bar-le-Duc, et à nous rappeler à quel point, tous.tes ensemble, nous pouvons être fort.e.s et uni.e.s face à l’ANDRA et son monde!

 

Au programme :

 

« Une matinée pour réfléchir » (10H-13H)

C’est un formidable pied de nez aux tentatives de division entre les opposant-es mises en œuvre par les pouvoirs publics. Quatre table-rondes viendront expliquer les débats publics bidons, manigances d’État, magouilles locales, stratégies vicieuses et mensonges qui entourent Cigéo… et montrer les liens et amitiés solides des militant-es qui ont des parcours, des stratégies et regards qui peuvent parfois être différents ! Voici les sujets qui seront abordés :

– La concertation bidon de Cigéo : une véritable bouffonnerie depuis 20 ans !
– Les stratégies des institutions pour imposer un projet d’État
– Comment défendre son territoire, colonisé par des projets non désirés mais imposés ? (exemples à travers la nucléarisation du territoire du grand-est et les GPII)
– Un autre avenir pour le territoire : quel monde veut-on ? Comment se bat-on ? Pourquoi se bat-on ?

« Une après-midi pour agir ! »  (14H)

Agir, c’est amener, le temps d’un cortège, le Bois Lejuc à Bar-le-Duc après en avoir été expulsé-es. Le Bois Leduc à Bar-le-Juc, c’est l’illustration pratique de la matinée. La symbolique de la forêt illustre notre soutien aux différentes formes de lutte et par là même notre détermination à lutter tou-tes ensemble contre un projet qui empoisonnerait les sous-sols et condamnerait toute perspective de vie en surface. Apportez des arbustes, feuilles mortes, branches feuillues de vos régions : tout ce qui vous rappelle la forêt !
Le cortège sera haut en couleurs : fanfares, chorales militantes, chars, agriculteurs-trices présent-es avec leurs tracteurs …

Et à partir de 17h…

Représentation théâtrale militante de la Compagnie Jolie Môme, prises de paroles, marché paysan, auberge espagnole …

 

APPEL A MATOS : REBOISONS LA VILLE !

 

Pour que nous puissions ensemble faire de Bar-le-Duc un Bois le Duc, pensez à ramener :

 

Bottes de paille

Arbustres

Feuilles mortes

Branches feuillues de vos régions…

et toutes les autres choses qui vous passent par la tête !

 

Toutes les infos pratiques (lieux, accès, camping etc.) sur le site : http://16juin2018.info/

Vous souhaitez des affiches, flyers ? Contactez-nous !

Vous organisez un bus ? Surtout, inscrivez-vous sur le formulaire mis en ligne sur le site !

Tél : 06 50 69 72 61 – 06 81 71 54 52
Mail : 16juin2018@riseup.net

 

Le CEDRA, l’EODRA, et de chouettes hiboux de Bure et d’ailleurs

Manifestation nancéenne du 19 avril, et comme prochain rdv : une assemblée des luttes !

FLASH INFO :

 

MALGRÉ L’EXPULSION DE LA FAC DE LETTRES CE MATIN, L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES LUTTES EST MAINTENUE !

Un nouveau lieu devrait être annoncé dans la journée : se tenir informé.e sur https://bloquetafac.noblogs.org/

 

 

Nous étions nombreux.ses aujourd’hui à Nancy (1200 ?) à prendre la rue pour visibiliser les violences commises par le gouvernement Macron, contre Notre-Dame-des-Landes, les travailleur.e.s (cheminot.e.s, hospitalier.e.s, fonctionnaires, magistrat.e.s…), les étudiant.e.s, les chômeur.e.s, les retraité.e.s…

Cette photo a été prise au départ de la manif pour les copaines de la ZAD, afin de leur montrer que même si nous sommes loin, nous restons mobilisé.e.s et déterminé.e.s à les accompagner dans cette guerre d’usure que le gouvernement a déclaré.

 

PROCHAIN RDV : MERCREDI 25 AVRIL, 18H, À LA FAC DE LETTRES DE NANCY, POUR UNE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES LUTTES !

Manifestation unitaire contre les violences du gouvernement Macron : le 19 avril, à Nancy !

LE 19 AVRIL, À 14h30, À NANCY

 

MANIFESTATION UNITAIRE CONTRE LES VIOLENCES DU GOUVERNEMENT MACRON

À NOTRE DAME DES LANDES

ET CONTRE TOUS LES MOUVEMENTS SOCIAUX

 

Lundi 9 avril 2018, le gouvernement a ouvert le feu sur la ZAD de Notre-dame-des-Landes. Depuis, des centaines de personnes venues de partout en France ont convergé pour défendre ce territoire, symbole de la lutte et de la victoire que l’État tente, tant bien que mal, d’occulter. Le week-end dernier, ielles sont environ 5000 à se mobiliser sur place contre 2500 militaires armés. On ne compte plus le nombre de blessé.e.s pris.e.s en charge sur place ou emmené.e.s en urgence hors de la zone, tout comme le nombre de grenades lancées à toute heure.

Ce qui se passe aujourd’hui ne concerne pas seulement les personnes qui luttent là-bas : cela nous atteint tous et toutes.

Depuis plusieurs semaines, que ce soit à Bure, au GCO de Strasbourg, à l’Amassada, ou sur tous les autres terrains de lutte, les convocations, gardes à vue, procès, intimidations et pressions policières se multiplient. Et dans le même temps, les réformes universitaires, de la justice, à l’encontre des cheminots, des hospitaliers, des fonctionnaires, des retraités,… font monter la grogne de toutes parts.

L’expulsion violente des facs et des opposant.e.s de Notre-Dame-des-Landes sont le point d’orgue d’une politique du passage en force du gouvernement Macron que nous ne voulons et pouvons tolérer.

Les communiqués et les rassemblements de soutien ne cesse de se multiplier depuis une semaine et demie de toutes parts en France et bien au-delà des frontières nationales : la ZAD est partout et présente en nombre d’entre nous, aussi nous ne la laisserons pas fouler au pied par les gendarmes sans résister sur place, mais aussi partout ailleurs.

Nous appelons donc une fois encore à converger depuis tout le Grand Est ce jeudi 19 avril, pour une manifestation unitaire contre les violences du gouvernement Macron à l’égard des mouvements sociaux !

Que ce soit à la ZAD ou de là où nous sommes : la résistance doit continuer !

RDV dès 12 h 30, place Thiers, pour un barbecue avec les cheminots

Et à 14 h 30, place Simone Veil, pour le départ de la manifestation

 

 

Des collectifs de soutien à la lutte contre Cigéo et l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes du Grand Est