Chantiers

Après Bure à Bar, barre-toi à Bure !

Après le 16 juin, grand moment de retrouvailles et d’affirmation des solidarités entre les différentes composantes de la lutte anti-GIGEO, on vous propose un after haut en couleurs.

Le dimanche 17 juin au matin, on profiterait bien d’être tou.te.s réuni.e.s pour prendre un temps de discussion à Bar « le-Juc », l’occasion de vous parler des batailles en cours et de ce qui se passe à Bure en ce moment. Pour finir ce grand week-end en beauté, on organisera un petit concert du côté de Bure le soir.

Du mercredi 20 juin au dimanche 24, on vous propose un week-end prolongé d’ateliers diverses et variés. Nous nous retrouverons pour partager nos savoir-faire et notre créativité : rap, clown, grimpe, sécurité informatique, impro théatrale, soins soutien&rétablissement, medic, herboristerie, … Le clou du spectacle prendra la forme d’un grand cabaret – scène ouverte samedi après-midi.

PROGRAMME DETAILLE A VENIR BIENT¨ÔT !

 

 

Pour venir à Bure : https://covoit.vmc.camp/

Les 3 et 4 mars accordons nos montres contre l’Andra et son monstre !

Week-end de renforcement de l’occupation et rencontres intercomités

Il y a quelques jours à peine, nous avions déjà le sentiment que ces rencontres inter-comités étaient cruciales. Et puis il y a eu le 17 janvier et l’abandon de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Désormais, nous vous invitons à ce rendez-vous des 3-4 mars avec la conscience claire et précise, lumineuse, qu’un mouvement large et divers, porté et amplifié par des comités de lutte présents sur l’ensemble d’un territoire, peut en quelques années venir à bout de toute l’obstination d’un État et de ses gouvernements successifs. C’est une brèche qui s’ouvre. Le moment est plus que jamais venu de nous réunir, de nous organiser, de sortir des cases et des lieux qu’on nous assigne pour mieux nous tenir en respect, et de donner vie partout à la lutte antinucléaire. On ne nous atomisera jamais !

(suite…)

Chantier collectif : décongélation de Vigie Sud – 9 et 10 décembre

A Vigie Sud, on aurait besoin d’un espace de vie étanche, isolé et donc chauffable !

Si on est nombreuxreuses, en un week-end c’est torché de faire au moins une petite cabane étanche, qu’on pourra isoler tranquillement ensuite. Avec un copain, on est chaudes pour préparer l’ossature bois pendant la semaine, il n’y aurait plus qu’à assembler les pans de mur et le toit. Si on est beaucoup, on pourra aussi s’occuper de mieux fermer les murs de la piraterie et qu’ainsi le sleeping soit chauffable aussi.

Du coup on propose un chantier collectif le week-end de l’anniversaire de bzl (le week-end prochain 9 et 10 décembre), comme ça le soir on fait la fête à la maison (rappel du programme : cabaret-boum). Les apports de matériaux sont aussi les bienvenus (tôles, planches, bois de construction, tuyaux de poële, cordes, ficelles, quincaillerie…).

Si t’as pas envie de venir, viens pas, hein.

Mais si t’as envie de venir, viens. 🙂

Signé : le Rangistan libéré

Construisons la cabane solidaire ! Chantier tous les dimanches à partir de 10h au bois Lejuc

Le chantier de la cabane solidaire a bien commencé. Les fondations ont été posées et les murs sont déjà en partie érigés !  Une cinquantaine de personnes, venues des environs, des villages voisins et de la forêt, se sont relayées lors des deux jours de travaux !
Nous voulons faire de cette cabane un point de ralliement et de rencontre autour de la lutte contre le projet CIGEO et son monde. On pourra y organiser des réunions mais aussi y accueillir des personnes qui voudront dormir dans le bois.
Pour avancer plus vite, on a lancé l’idée d’un chantier par semaine, tous les dimanches, avec tous celles et ceux qui veulent !
Rendez vous le 3 décembre, à 10h, le 10 et le 17 décembre aussi !
Au programme, construction et pique-nique l’Andra, goûter, apéro !

(suite…)

Week-end de chantiers en forêt

L’hiver approche à grands pas et les chouettes et hiboux du Bois Lejus se préparent à hiberner plus que jamais! Suivant le chantier de la cabane solidaire le 22 octobre et le rendu du procès de Jean-Pierre le 24 octobre à Bar-le-Duc, on invite toutes personnes motivées à rester ou nous rejoindre en forêt du 26 au 29 octobre afin de réaliser différents chantiers; entres autres un dortoir collectif (chauffé!) à la Barricade Nord, une cuisine d’hiver et de nouvelles barricades. La Maison de la résistance sera là comme d’hab pour vous accueillir et il sera possible de mettre en place une navette en voiture de la forêt à la maison (au besoin). L’idée est de se donner rendez-vous tous les matins à 10h à la Barricade Nord pour établir les besoins des différents chantiers et ensuite se diviser petites équipes.
Ce sera l’occasion de faire des rencontres, d’apprendre à bricoler et de partager nos différents savoirs en mode convivial. Que vous ayez vos outils ou non, que vous sachiez construire des château-forts ou des châteaux de sable, toutes formes d’aide seront les bienvenues! Et comme l’ANDRA est en attente de recevoir une autorisation de défrichage d’ici novembre, n’hésitez surtout pas à vous installer avec nous à court, moyen ou long terme. Nous ne serons jamais trop pour défendre le Bois Lejus et faire capoter leur projet de poubelle nucléaire!
Infos pratiques pour la semaine de chantiers:
    Quand? du 26 au 29 octobre, rendez-vous tous les matins à 10h
    Où? à la Barricade Nord
    Où dormir? dans une des cabanes en forêt avec un bon duvet ou à la Maison de la résistance
    Comment venir à Bure? voir le lien ici.
    Quels sont les besoins de matos? bois, planches, scies, marteaux, visseuses, clous, vis, baches, poêles à bois, etc.
    Pour une liste exhaustive des besoins de matos voir le lien ici.

Chouette c’est mon anniversaire! Du 19 au 26 juin : Goûter interminable!

Attention : Un nouvel onglet pour la semaine du Goûter interminable vient d’être créé en haut de votre écran. Retrouvez y toutes les dernières infos.

 

Goûter interminable

1 an qu’on est dans le bois !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

On sent bien maintenant que le sens de nos vies se cherche dans des lieux communs et autonomes : dans les salles autogérées de fac, dans les cantines urbaines, dans les zones à défendre… A Bure, la recherche d’autonomie politique prend place à la fois dans des maisons collectives achetées et dans le bois Lejuc. Après un pique nique interminable pour empêcher les premiers travaux de CIGEO, il y a un an, nous y avons fait notre nid. Du 19 au 26 juin prochains, on veut fêter ça par un goûter d’anniversaire interminable au coeur du bois !

Il paraîtrait que le bois Lejuc est expulsable. Il paraîtrait que les hiboux ne tiendront pas l’été. Voici la petite ritournelle fataliste que les autorités veulent nous mettre dans la tête. Mais nous ne sommes pas de celles et de ceux qui se font imposer une playlist. On n’imagine pas une célébration nostalgique, mais l’occasion de faire fleurir une nouvelle intensité de vie en forêt, de nouveaux liens, et des pratiques offensives.

Dès lundi matin deux permanences accueil seront assurées à Vigie Sud et à Barricade Nord. La semaine se déroulera autour d’une vie de camp autogérée en forêt (un espace de non-mixité MTPG est prévu), avec des chantiers (douches solaires, cabane pour discu collectives, barricades…), des ateliers et auto-formations (grimpe, Bolas, flex-yourte, déplacements collectifs, médic, chimie…), une assemblée sur les perspectives des luttes autonomes en France et ailleurs, des lectures au coin du feu, des actions anti-contrôle policier (et autres surprises…), des jeux de rôle à 50, et évidemment boum accoustique le week-end !

Venez avec tout ce qui vous paraît utile (tente, duvet, matos de construction, gamelles…). Même si on préparera des repas ensemble, n’hésitez pas à ramener un peu de bouffe pour être le plus autonome possible. On espère que ce goûter anniversaire ouvre le champ des possibles pour tout l’été. Alors débordez nous !

BOOM BOOM BOOM BOOM ! I WANT YOU IN MY WOOD !

Des chouettes hiboux de Bure.

Pour optimiser les trajets, pensez à notre site de covoiturage Bure’car’Bure

Votre carton d’invitation au format pdf (pour impression RV / 2 pages par feuilles)

Votre carton d’invitation au format pdf deux pages par feuille (pour impression recto-verso)

Et pour décorer votre salon : affiche 1 (yourte), affiche 2 (barricade), affiche 3 (vigie), le tout au format pdf

Et d’ici là, en cas d’expulsion :

  • RDV le jour même à 18h à la maison de Résistance
  • Convergence vers Bure dans les jours qui suivent
  • Manif de réoccup dans les semaines qui suivent
  • Appel à actions décentralisées contre les promoteurs et sous-traitants de la poubelle nucléaire : Vinci, Eiffage, Edf, Andra, Areva, le CEA…

L’affiche et le tract, à diffuser largement !

Qu’ils nous expulsent ou pas, on sera dans le bois !

    À cette saison où les nuits s’étendent langoureusement, offrant aux claires étoiles la scène de leurs illuminations, l’ennemi rôde encore ; croit-il la forêt enfin éteinte et vulnérable ? Il s’avance à pas lourds sur le béton dur des tribunaux, il s’avance escorté de ses soldats de plombs, violant sans remords les doux rêves d’harmonie des arbres endormis. Lui, délirant, rêve d’apocalypse, de troncs broyés et de grands puits crevant les entrailles de la terre, vomissant des déchets qui jamais – au fond il le sait – ne sauront sagement rester tapis sous son déni. Mais chouettes et hiboux guettent !

L’ANDRA nous pense-t-elle engourdi-e-s ? Nous n’avons pas volé vers les contrées chaudes du sud mais vers les fraîches et vigoureuses cimes d’où nous la surveillons de plus belle !

Le 18 FÉVRIER, qu’ils nous aient expulsé-e-s ou non, montrons que nous ne sommes pas de fébriles brindilles qui s’éteignent au premier souffle, mais un grand brasier brûlant et déterminé ! Rejoignons nous par centaines à Bure pour une grande manifestation en direction du bois Lejuc, moufles et cagoules pour le froid et musique et bombes de couleur pour la joie. Que nous soyons force de réoccupation ou d’occupation, déjà venu-e-s ou primo arrivant-e-s, soyons présent-e-s et imposons aux nucléocrates notre tempo !

  • Durant la journée, des sessions d’apprentissage de grimpe seront organisées, des cabanes et barricades vont encore fleurir un peu partout au cours de chantiers collectifs – on entend même chuchoter des projets fous de châteaux fort et de tyroliennes, qui sait ? N’hésitez pas à amener des matériaux et toutes vos idées*. Nous vous invitons aussi à cadencer la lutte en apportant vos instruments de musique et de jongle !
  • Dans la soirée, arts de rue, vin chaud et concerts sont attendus en forêt. Si jamais elle est inaccessible, d’autres lieux sont prévus.

Des couchages avant et après la mobilisation sont possibles dans nos Maisons, dans les cabanes du bois, et dans des tentes que nous aménagerons pour les isoler de l’humidité et du froid. Prévoyez tout de même des vêtements et duvets aussi chauds que possible. [PLUS D’INFOS PRATIQUES ET PROGRAMME DÉTAILLÉ TRÈS BIENTÔT SUR LE SITE]

 * Les collectifs ou groupes auto-gérés peuvent s’adresser à sauvonslaforet@riseup.net pour annoncer leurs projets de construction.

Résistance et affouages !
ANDRA dégage !

Les Chouettes Hiboux de Bure

Pour tous renseignements : www.vmc.camp – sauvonslaforet@riseup.net – 03.29.45.41.77
Contact presse : 07.53.54.07.31 – automedia.bure@riseup.net

Ressources :

Les tracts en A5 recto-verso :

Tract orangeTract orange-vert , Tract orange dégradé

Les affiches en A3 :

Affiche orange , Affiche orange-vert , Affiche orange dégradé

Les affiches en A2 :

Affiche orange , Affiche orange-vert , Affiche orange dégradé

Liste besoin matos en janvier 2018

LISTE DE BESOIN EN MATERIELS

L’hiver est là. Les signes ne trompent pas. Le froid rode, la boue gèle. Certains oiseaux migrent encore vers des contrées au Sud, plus accueillantes. Après un an et demi d’occupation, les hiboux du Bois Lejuc quitteront-ils, eux aussi, la forêt ?

Que nenni ! Plus déterminés que jamais, ils ont décidé de consolider leur nid pour affronter le coeur de l’hiver! Ils appellent à la solidarité. Voici une liste des besoins en matériel que chacun et chacune pourra ramener.

 

Construction et travaux

  • Tôles ondulées ou plates
  • Poêles à bois et tuyaux de poêles
  • Pailles
  • Palettes – bois de construction
  • Planches
  • Portes, fenêtres, portes-fenêtres (si possible avec leur cadre)
  • Bâches (tous types mais surtout épaisse : anciens barnums etc.)
  • Matériels de construction et de bricolage : Clous (surtout grosse taille) mais pas de vis, des marteaux, des pieds de biche, des scies, des brouettes
  • Matériel d’isolation
  • Cartons grand format, intercalaires de palettes
  • Pelles et pioches
  • Hache et scie de bucheronnage
  • Coins pour fendre le bois
  • Sac de chaux
  • Tronçonneuses
  • Corde et ficelle de construction
  • Grillage métallique très fin, anti-rat
  • Boite à outil
  • Huile de vidange

Nourriture

  • Boite de conserve (plutôt légume, fruit au sirop)
  • Sec : céréales, pates, riz, farine, lentille
  • Café
  • Jerricanes, bidons
  • Seaux alimentaires
  • Bouteilles et des bocaux en verre
  • Planches de hêtres pour fabriquer des ustensiles de cuisine
  • Wok, casseroles (plutôt en fonte pas en téflon)
  • Pierre à affuter
  • Caissons, malle métalliques
  • Boites tupperware, étanche, plastique ou métalliques
  • Huile de colza, de tournesol, d’olive
  • Cagettes en bois et en plastique
  • Epices en grandes quantités

Vêtements

  • Kways, collants en laine
  • Sous couches, habits de grande taille, pulls, vêtements d’hiver
  • Echarpes, gants, tours de cou, bonnet
  • Bottes toute pointure (même et surtout 46-47)
  • Rangers
  • Chaussettes d’hiver. Laine, coton, matériaux naturel

Vie quotidienne

  • bougies
  • Matelas + taie d’oreiller + housse de couette
  • Sommiers
  • Cire
  • bouillottes

Matériels électroniques 

  • Téléphones (3G le réseau 2G ne fonctionne pas ici)
  • Appareils photos
  • Switchs réseau, cables éthernt >10m
  • Multi prises, câbles longs, rallonge électrique.

Autres

  • Attaches boules de remorque de vélo
  • Vélos
  • Matériel d’escalade baudrier, descendeur, mousqueton, corde d’escalade, corde de prusiq
  • Matériel de réparation de vélo (chambre à air, garde boue)
  • Tonnes à eau
  • Gants de Boxe et tatamis

De Bure à la ZAD, du Nord au Sud, l’appel des arbres fait écho contre les aménageurs !

drapeau_foret

À partir du 24 octobre, chantier de construction dans la forêt libérée de Mandres-en-Barrois

 Deutsch : Bure: Aufruf zum Bau von Widerstandshütten gegen das atomare Klo

English : From the 24th of October, construction works will start in the liberated Lejuc forest of Mandres-en-Barrois

Ici, les hiboux de Bure s’opposent à Cigéo et défendent le Bois Lejuc à Mandres-en-Barrois contre un projet mégalomaniaque de poubelle nucléaire.

Là, les tritons s’opposent à un aéroport et occupent le bocage de la ZAD contre un autre méga-projet inutile et imposé.

Ailleurs, les marmottes de la Haute-Durance rongent des pylônes THT (1).

Le 14 août 2016, la destruction collective du « mur de la honte » de l’ANDRA a été le point d’orgue d’un fol été d’urgence consacré à la défense du Bois Lejuc, menacé de destruction par des travaux préliminaires au projet CIGEO. Depuis cette date, la forêt de Mandres est libérée du joug des nucléocrates. Les travaux de défrichement, condamnés par le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc le 1er août, sont suspendus. Un millier de stèles en béton désarmé gisent à terre, et la militarisation du territoire s’est atténuée. Sur les ruines du nouveau monde, des cabanes se sont à nouveau réinstallées, discrètement, dans des hêtres et des chênes majestueux.

Mais depuis quelques semaines l’ANDRA a commencé sa contre-attaque. Campagne de communication offensive, portes ouvertes du laboratoire. Déjà la gendarmerie fait des contrôles ciblés, tandis que les vigiles de l’Andra reviennent rôder sur les chemins, bâtons en main. Ce matin même, 11 octobre, à l’heure où nous rédigeons cet appel, l’huissier est venu avec des vigiles filmer nos quelques constructions existantes. Le 20 octobre se tiendra le jugement de l’appel de l’ANDRA contre la décision de suspension des travaux du 1er août : au mieux, elle obtiendrait des délais plus longs pour avoir les autorisations, au pire elle obtiendra l’annulation du jugement précédant, et tout pourrait alors aller très vite. Tandis que les menaces d’expulsions planent sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, à Bure aussi une destruction de cabanes et forêt est potentiellement imminente, ainsi que la reprise de travaux : défrichement, fouilles archéologiques, « sondages géotechniques », mur d’enceinte en béton… Les engins de destruction pourraient reprendre leur ballet mortifère, même en hiver.

Nous devons nous tenir prêt-e-s : la machine s’apprête à creuser, bloquons-là !

Au sol, derrière les barricades ! En l’air, perché-es dans les arbres, protégeons le bois Lejuc ! »

cabane_arbre

Alors que la ZAD menacée fait appel « aux ami-es des arbres »(2), nous l’appuyons, la relayons, et lui faisons écho : Ici aussi, à Bure, nous voulons continuer à enraciner la résistance et nous relançons un appel pour tisser entre elles les branches des arbres, en faire des nids, des cabanes de lutte et de partage. Que vous vous y connaissiez ou non dans la construction d’habitats légers et éphémères, dans les techniques de grimpe, de blocage et autres enrayages de machines destructrices, venez et apprenons ou partageons nos savoirs-faire pour défendre des forêts, des bocages, des morceaux de vies menacées.

Créons des arches et voyageons d’arbres en arbres, de résistances en résistances :

de la ZAD, rejoignons-nous ensuite dans la Meuse à partir du 24 octobre

pour une nouvelle saison de construction en forêt » (et beaucoup plus si affinités !).

Toutes les expériences et volontés sont les bienvenues dans les mois qui viennent et qui vont être déterminants pour la poursuite de la lutte contre Cigéo et son monde !

Relayons cet appel massivement de réseaux en réseaux, et signifions ensemble à l’ANDRA que son retour dans le Bois Lejuc ne sera pas facile et que nous serons nombreu-ses à les attendre de pied ferme !

« Et La forêt elle est à qui ? Elle est à nous ! » (3)

Les Chouettes Hiboux de Bure

Questions logistique :

! Important ! Liste de nos besoins matériels : cliquer ici. Nous n’avons que peu de moyens de transport, si vous pouvez nous déposer le matériel directement, cela nous aidera précieusement ! Si vous ne pouvez pas, prévenez-nous quelques jours avant pour que nous puissions nous organiser. Merci.

Hébergement : Il est important de prévoir le plus possible votre autonomie en sachant que deux lieux peuvent accueillir : La maison de la Résistance à Bure et un autre terrain de lutte non loin, à Luméville-en-Ornois. Ces lieux ont leurs propres limites, c’est pourquoi il est préférable de nous contacter avant votre venue. Il est aussi possible de prévoir tout de suite d’investir la forêt et de s’y installer même sous tente !

Ravitaillement : Là aussi, les habitant-es de la forêt essayent d’être le plus autonomes possible même si nos différents lieux de vie sont liés et solidaires question bouffe bien sûr. Si vous ramenez des victuailles, ce ne sera pas de trop.

Pour nous contacter :

Email : sauvonslaforet[at]riseup[point]net / n° Info forêt : +33(0)7 54 22 18 80 / Presse : +33(0)7  53 54 07 31 / Maison de la résistance (Bure Zone Libre) : +33(0)3 29 45 41 77

 (1) Une ligne THT qui augure la vente encore plus massive de sinistre énergie nucléaire à l’Italie, en détruisant les Alpes sur leur chemin (semaine d’action et soutien décentralisée du 10 au 17: maintenant !!! https://notht05.noblogs.org/post/2016/09/22/10-1710-france-appel-du-lac-de-rama/ ).

(2) Appel aux ami-es des arbres et de l’escalade pour la défense de la zad  de Notre Dame des Landes dès le 9 octobre : http://zad.nadir.org/spip.php?article4066

(3) Cri de ralliement des hiboux de Bure

 

Aller à la barre d’outils