Dans l’Aveyron aussi, l’Andra se cache dans un tunnel !

Des nouvelles des ami.e.s de l’Amassada dans l’Aveyron. Tandis que nous promenions des escadrons de gendarmes mobiles dans les champs et que les discussions des comités de soutien se continuaient, dimanche dernier, des hiboux et des chouettes rendaient visite aux nucléocrates sur l’un de leurs sites d’expérimentation !

Le récit de cette action :

À Tournemire (sud Aveyron) ce dimanche 4 mars nous étions une trentaine à venir démontrer notre soutien aux camarades de Bure dans leur lutte contre le projet Cigéo. Le site choisi n’a pas été pris au hasard: c’est le site de l’IRSN (institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) logé dans un tunnel de chemin de fer désafecté. Ce laboratoire souterrain participe pleinement à la logique nucléocrate, puisqu’il est un des 4 sites européens acceuillant ce genre d’expérimentation. Il donne des contre-expertises à l’ANDRA quant à la « faisabilité » technique de l’enfouissement des déchets nucléaires sous les roches calcaires. Ici, nous ne sommes pas dupes: les éoliennes industrielles participent du même monde façonné par les énergéticiens, et la transition verte ne nous sauvera pas de la fin des ressources sur cette planète. Nous ne voulons pas d’une apocalypse smart. SOLIDARITE avec Bure et les autres luttes territoriales!

Vive les actions décentralisées ! Regardez bien, il y a sûrement un site de l’Andra ou de l’IRSN près de chez vous !

Il y a plus de photos et d’infos sur la lutte sur place sur le site de l’Amassada.

 

Aller à la barre d’outils