Documentation

Début Mai, sur les murs de Mandres en Barrois, Bure, Bonnet, Lumeville, Saudron, Gondrecourt-le-Château, Montiers, Nancy, Hévilliers, Houdelaincourt, Void-Vacon, Rosières en Blois …

L’acceptabilité ou comment l’ANDRA fait passer la pilule…

L’acceptabilité sociale : « Il s’agit d’anticiper ce qui peut être toléré. La question n’est plus celle des besoins ni des envies, mais de savoir ce que les consommateurs ou citoyens ne vont pas supporter. »

sablierRègle n°1: Faire durer

Ne présentez pas un projet de but en blanc, proposez des étapes pilotes, expérimentales, organisez des visites. Cette vitrine rendra le projet accessible afin de créer la confiance. Faites durer cette étapes suffisamment longtemps pour que l’opposition se lasse.

Rappel : Pour la première fois (suite à de nombreux refus ailleurs), l’Andra propose un laboratoire à la place d’un site d’enfouissement. Selon le directeur de l’Andra: «le territoire doit s’approprier cigeo» ou comment cigeo va s’approprier Notre territoire.

Règle n°2: Territoire sinistré

Choisissez un territoire en dépression démographique et économique où les risques d’opposition sont faibles.

Règle n°3: Illusions démocratiques

Laissez croire aux gens que la loi les protégera, des décrets permettront à tout moment des marges de manœuvres. Nommez des écologistes qui après quelques discours se plieront aux décrets.

thunes

Règle n°4: Se rendre indispensable

Proposez un accompagnement financier avant même que le projet ait lieu, une aubaine pour un territoire sinistré économiquement.

Règle n°5: Investir le territoire

Constituez des programmes d’accompagnement industriel afin que l’ensemble de l’économie locale se centre sur votre secteur d’activités.

Rappel: Plusieurs sites concernés par le nucléaire se sont installés à moins de 70km du projet CIGEO (Void-Vacon, Houdelaincourt, Velaines, …)

Inspiré de la thèse de Magali Bicaïs sur l’acceptabilité sociale