Ressources

AFFICHES

arbre-bombe-nucleaireV2 Cigeo-mon-bouleV4-724x1024 affiche_reoccupation_FR REOCCUP-AfficheA5 Cigeostudio-light fly définitif final pour de bon image008-5186f Bure cabaret d'anticipation affiche assemblée janvier affiche assemblee lutte recadrée cds Semis-radieux-recto visuel_convoi-9dfc2 bure chantier oct15 AfficheVMCfinale affiche 2eme jet MNT-Couleur into_eternity-page001 bure_ens affiche chantier juin jaune+autruche2 affiche verte

TRACTS

http://vmc.camp/wp-content/uploads/2016/07/tract_8-19aout2016.pdf

http://vmc.camp/wp-content/uploads/2016/07/tract_8-19aout2016_v2.pdf

http://vmc.camp/wp-content/uploads/2016/07/OK_REOCCUP-TractA5double.pdf

http://vmc.camp/wp-content/uploads/2016/07/TRACTA5surA4.pdf

http://vmc.camp/wp-content/uploads/2016/06/Tract-A5-appel-à-reoccup.pdf

http://vmc.camp/wp-content/uploads/2016/06/tracts-A5.pdf

http://vmc.camp/wp-content/uploads/2016/03/tract-printemps-A5.pdf

DOCUMENTAIRES

2015 – Terres nucléaires, une histoire du plutonium (de Kenichi Watanabe)

Avec le plutonium, l’homme a cru pouvoir maîtriser la matière. À travers trois lieux dans le monde dominés par des sites nucléaires – Hanford aux États-Unis, Rokkasho au Japon et La Hague en France –, Kenichi Watanabe (Le monde après Fukushima) retrace l’histoire du plutonium et de ses usages. Il en révèle les enjeux scientifiques, industriels et géopolitiques, et s’interroge sur le passage du nucléaire militaire au nucléaire civil.

Hanford, La Hague, Rokkasho, des lieux qui ont chacun une histoire différente mais curieusement des points communs : un paysage désolé de landes et de rochers, un climat dur pour l’homme, une nature sauvage, un environnement austère et…d’immenses installations nucléaires destinées à la production de plutonium.

Les paroles des citoyens et des responsables politiques locaux témoignent de leur vie à proximité de ces sites. Nourri d’archives, le film retrace l’histoire de ces univers industriels.

2015 – Poubelle la vie (automedia de Bure]

Un film de Bure Automedia sur la lutte contre l’enfouissement des déchets nucléaire, l’avenir et les enjeux du monstre projet CIGEO imposé par les technocrates psychopathes de L’ANDRA et EDF.
C’est aussi un constat d’urgence, un appel à mobilisation & à renforcer cette lutte de résistance internationale et inévitablement décisive pour les générations a venir

2013 – À Bure pour l’éternité (de Aymeric et Sébastien Bonnetti)

Bure, Meuse, 94 habitants, l’un des territoires les moins peuplés de France. Ici seront enterrés, pour l’éternité, les déchets nucléaires les plus radioactifs et donc les plus dangereux des centrales françaises. En 2004, une poignée d’hommes et de femmes en provenance des quatre coins de la France se soulèvent contre ce projet, et y rachètent une ruine. Après avoir créé l’association Bure zone libre (BZL), ils commencent à retaper graçe à l’aide du Réseau Sortir du nucléaire ce corps de ferme effondré, le nomment Maison de résistance et s’y installent. Ils sont très vite rejoints par de nombreux autres Français et étrangers, de tous âges, de 20 à 70 ans, de toutes origines sociales ou professionnelles. BZL compte aujourd’hui plusieurs centaines de membres, qui viennent régulièrement.
À Bure pour l’éternité raconte la vie de la maison, les vies qui y habitent et s’y croisent, une vie de combat contre le nucléaire, et les vies possibles sans le nucléaire.

2010 – Into Eternity (de Michael Madsen)

Le chantier d’un sanctuaire conçu pour durer cent mille ans. Creusée dans le nord de la Finlande, à Onkalo, cette gigantesque grotte abritera des déchets nucléaires. S’adressant aux générations futures, ce documentaire en forme de film de science-fiction montre ces travaux gigantesques – cinq kilomètres de galeries plongeant 500 mètres sous terre – et pose la problématique de l’élimination des déchets radioactifs sous l’angle de la temporalité. Impliquant une responsabilité millénaire, celle-ci nous oblige à adopter une autre échelle de durée.

2009 – Déchets, le cauchemard du nucléaire (de Eric Guéret et Laure Nalhouat)

Devons-nous avoir peur des déchets nucléaires ? « L’obligation de subir nous donne le droit de savoir ».
En abordant ce sujet tabou par sa zone la plus sombre, « la réalité sur les déchets », ce film a l’ambition de donner enfin à chacun les clefs pour comprendre les choix qui engagent l’avenir de l’humanité.

Les déchets sont le point faible du nucléaire, son talon d’Achille, son pire cauchemar. Les populations en ont peur, les scientifiques ne trouvent pas de solution acceptable, les industriels tentent de nous rassurer et les politiques évitent le sujet.
Mais, qu’enconnaissons-nous exactement ? Comment les populations peuvent-elles avoir une vision claire d’un domaine couvert depuis toujours par le secret ?

France, Allemagne, Grande-Bretagne, Etats-Unis, Russie : cette enquête internationale scientifique et politique aborde le sujet tabou du nucléaire par sa zone la plus sombre. En partant à la quête de « la vérité sur les déchets », ce film a l’ambition de donner enfin à chacun les clefs pour comprendre des choix qui pèsent lourd dans l’avenir de l’humanité.