Legal

SOUTIEN AU PROCÈS LE 6 SEPTEMBRE 2016 À 9H TGI DE BAR-LE-DUC

refus_adn_1

DEUX OPPOSANT-ES AU PROJET CIGEO à BURE

comparaissent pour avoir refusé

de se soumettre au prélèvement ADN

PLUSIEURS AVOCAT-ES PLAIDERONT POUR DÉNONCER CE FICHAGE DE MILITANT-ES.
RDV à 8h45 devant le tribunal.
A BAS LES MURS ! A BAS LE FICHAGE !
À Bure comme ailleurs,
nous refusons le prélèvement et la mise sous scellé de notre ADN.

Dans les semaines, les mois à venir, des militant-es contre le projet CIGEO et son monde vont encore être jugé-e-s devant un tribunal pour avoir refusé d’ajouter leur ADN aux millions de fichiers du FNAEG.

Ça suffit.

Cette répression a trop duré !

Nous sommes de celles et ceux qui voulons vivre dans un monde libéré de toutes formes d’oppression qu’elle soit institutionnelle ou morale.

Nous sommes depuis trop longtemps témoins des dérives administratives autoritaires de l’État.

Nous sommes de celles et ceux qui apprenons à nous libérer de leur emprise sur nos vies.

Nous sommes de celles et ceux qui subissons la répression par le contrôle, le fichage à outrance, par la matraque, les grenades et la privation de liberté.

Nous appelons à l’insoumission face à toute forme de fichage et discrimination.

Nous soutenons et appelons à soutenir toutes les personnes qui le refusent en mettant leur propre liberté en jeu.

Ce procès n’est pas celui de deux militant-es mais celui du fichage par l’ADN et de la répression policière, judiciaire et politique, permanente, illégitime et illégale.

Malgré le bouillon sécuritaire perpétuel, faisons entendre nos voix, celles qui refusent de sacrifier leurs libertés sous le prétexte d’anti-terrorisme. Nous ne sommes pas dupes de la volonté de l’utiliser contre toutes et tous pour faire taire toute contestation.

Mettons un coup d’arrêt au fichage et son monde !

C’est pourquoi plusieurs avocat-es de nos groupes de soutien juridique (Bure, Nancy, Paris) plaideront lors de ces procès en argumentant sur notamment 3 aspects : juridique, scientifique et politique.

Aux médias :

Comme vous l’avez compris à travers cet appel, la portée de ces procès ne sera pas seulement individuelle : Les prévenus représentent les militantes et les militants de toutes les luttes.

Aussi, nous vous demandons de ne pas cibler les 2 personnes en procès ce jour-là mais de rendre compte de la dimension politique de ce procès quant au fichage des militant-es, c’est-à-dire de ne citer ni leur nom, ni montrer leur visage par respect pour leur vie privée mais surtout parce que, dans le cadre de la stratégie de défense et de soutien que nous venons de décrire, ces informations n’auront aucun intérêt.

Nous serons nombreux-ses ce jour-là devant le tribunal, à être concerné-es (déjà et tôt ou tard).

Les équipes média et juridique que vous connaissez déjà seront là aussi pour vos répondre.

Merci d’avance de votre compréhension.

Contacts :

  • Équipe médias : 07 58 65 48 89

  • Legal Team Bure : 07 55 777 632

RDV DE SOLIDARITÉ POUR LE PROCÈS DU HIBOU DU BOIS LEJUC

Mise à jour : voir ici le compte-rendu du procès :https://manif-est.info/Justice-de-classe-et-condamnation-politique-d-un-militant-anti-Cigeo-052.html

LE 12 /09 À 14H45

DEVANT LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BAR-LE-DUC

AUDIENCE 15H

affiche_soutien_hibouA l’aube du 7 juillet de l’ An 16 de notre millénaire, la gendarmesque aux ordres de leurs commanditaires nucléocrates partait s’essayer à la pratique de la chasse aux hiboux émancipé-es.

L’enjeu était de provoquer un état de stupeur chez la trentaine de proies repérées dans le bois Lejuc la veille. Parmi l’éventail de techniques de chasse, le commandant Du Bois suivi de ses sbires prédateurs suréquipés, sur armés, et en sur nombre, avait opté pour celle aux lacrymogènes.

Appuyé d’un bulldozer pour déloger les hiboux, tout juste endormis, de leur nid barricadé, il ne restait plus qu’aux prédateurs à saturer la zone de gaz afin d’isoler une proie de ses congénères.

Ainsi, arrivant dans son dos, ils la saisirent suffocante. Voulant faire croire que la bête était enragée, ils la mirent en quarantaine dans une cage durant 30 heures. Suivant le rituel sadique d’usage chez ces prédateurs, consistant à faire durer leur plaisir avant de dévorer leur proie, l’hibou devait subir l’éprouvant exil forcé loin de ses camarades et un procès pour satisfaire servilement leurs commanditaires.

Mais c’était sans compter sur la puissance de la solidarité de l’espèce. Toi, lecteur, lectrice qui te sens hibou dans l’âme, viens vivre la fin de l’histoire !

Rappel : Le 19 juin lors du pique-nique d’occupation certains manifestant-es portaient un masque de hibou pour tourner en dérision le cynisme de l’exposition « découverte en forêt » de l’Andra. Ce masque est repris depuis lors de chaque manifestation aux abord de la forêt.

Programme des semaines à venir à Bure !

Après l’étéd’urgence… l’#Été indien à Bure !

De beaux rendez-vous contre l’hiver nucléaire et autoritaire !

Après le fol #Étéd’urgence à Bure qui a vu tous les murs de résignation s’abattre et être franchis dans l’allégresse, rien ne retombe ! L’urgence est moins prononcée maintenant que l’ANDRA s’est – temporairement – retirée du bois Lejuc. Tant mieux, profitons-en : l’ambiance se fait plus douce, propice à se poser un moment, regarder autour de soi et constater à quel point la dynamique a changé. Tant de nouveaux visages, de nouveaux-elles ami-e-s, tant de désirs d’installation, d’envie de continuer de faire vivre cette si belle énergie dans de nombreux projets : chantiers à la gare, pour continuer d’améliorer les lieux d’accueil, discussions, organisation pour soutenir d’autres luttes, récoltes des champs de patates squattées, bronzette (Bure cul nu… ou pas), lectures tranquilles ou collectives (Bure qui lit), etc… Affirmons, au nez et à la barbe des cauchemars sordides de désert nucléaire et policier, la douceur de vivre collective dans le sud-Meuse, au rythme de l’été indien ! Il n’y aura jamais d’hiver en Meuse !

Toutes les infos sur les moments publics autour de Bure sont ici !

Du 5 au 10 Septembre : Chantier collectif à l’ancienne gare de Lumeville-en-Ornois !

Bure-27Une belle occasion de repasser en Meuse autour d’un chantier participatif et convivial! Au programme, la poursuite de l’aménagement de l’ancienne gare : construction d’une cuisine d’hiver isolée, petit maraîchage, … Venez avec vos outils et votre bonne humeur ! Possibilités de dormir à la maison de résistance à Bure ou de camper directement sur place (dans ce cas prévoir tente, frontale, duvet, …). Comme d’habitude, on prépare les repas ensemble. N’hésitez pas à ramener des légumes, du café, …

Pour nous soutenir, nous cherchons à rassembler pour le chantier tout ça .

Mardi 6 Sept – 8h45 – RASSEMBLEMENT EN SOUTIEN AU PROCÈS À 8h45 TGI DE BAR-LE-DUC

refus_adn_1Deux OPPOSANT-ES AU PROJET CIGEO à BURE comparaissent

pour avoir refusé de se soumettre au prélèvement ADN.

PLUSIEURS AVOCAT-ES PLAIDERONT POUR DÉNONCER  CE FICHAGE DE MILITANT-ES.

A BAS LES MURS ! A BAS LE FICHAGE !

À Bure comme ailleurs, nous refusons le prélèvement et la mise sous scellé de notre ADN. Lire l’appel ici

Mercredi 7 septembre – 18h30 – Discussion bilan des 4 derniers mois de mouvement social et réflexions sur la rentrée !

Rendez-vous à la Gare de Luméville, après une journée de chantier bien remplie, pour une discussion tranquille de partage d’analyses et de ressentis sur les quatre derniers mois du mouvement social ; lectures de textes critiques, réflexion sur la rentrée et premiers préparatifs de la manifestation du 15 septembre…

Dim 11 Sept – 10h-19h- Rencontres de soutien Grand Est à la ZAD de NDDL !  – À l’ancienne gare de Luméville

En réponse à l’appel du mouvement de lutte anti-aéroport à réaliser des rencontres intercomités décentralisées le week-end du 10 & 11, des habitant-e-s de Bure et des environs proposent d’accueillir une rencontre des comités de soutien grand Est le dimanche 11 septembre à l’ancienne Gare de Luméville-en-Ornois. Où en est la situation sur le terrain, quelles sont les dernières informations quant à une éventuelle intervention, comment s’organiser pour défendre la ZAD ici et là-bas et être très réactifs (mutualisation d’outils, relais d’informations, organisation de convois), etc. Telles sont les questions qu’on voudrait pouvoir approfondir ensemble !

Pour lire l’appel et le programme de la journée c’est par ici

Lundi 12 Sept – 14h45 – Appel à soutien au TGI de Bar-le-Duc

dessin 12 septembre 12.09A l’aube du 7 juillet de l’ An 16 de notre millénaire, la gendarmesque aux ordres de leurs commanditaires nucléocrates partait s’essayer à la pratique de la chasse aux hiboux émancipé-es.

L’enjeu était de provoquer un état de stupeur chez la trentaine de proies repérées dans le bois Lejuc la veille. Parmi l’éventail de techniques de chasse, le commandant Du Bois suivi de ses sbires prédateurs suréquipés, sur armés, et en sur nombre, avait opté pour celle aux lacrymogènes.

Appuyé d’un bulldozer pour déloger les hiboux, tout juste endormis, de leur nid barricadé, il ne restait plus qu’aux prédateurs à saturer la zone de gaz afin d’isoler une proie de ses congénères. la suite de l’appel ici.

l’affiche à diffuser massivement autour de vous ! Soyons nombreu-se-s devant le tribunale !

Samedi 17 septembre – Une nouvelle assemblée de lutte !

IMG_20160626_160424

Après ce fol été, il est important de toutes et tous se revoir pour faire le point sur la lutte et tracer les perspectives à venir .. Le mur du Bois Lejuc tombé, restons aux aguets des agissement de l’ANDRA et des travaux à venir ..

“C’est une Assemblée pour toutes et tous, habitant-e-s des environs, ami-e-s de plus loin, associations en lutte, toutes les personnes qui se sentent concernées et souhaitent se renseigner, prêter main forte ! … Soyons nombreus-e-s à montrer notre détermination. Nous avons besoin de nous voir pour être plus fort-e-s, nous connaître, se nourrir du travail des un-e-s et des autres.

Cette assemblée nous appartient à tout-e-s, faisons-la vivre !”

RDV à 14h à l’ancienne gare de Luméville à côté du préau ou s’il pleut à la maison de résistance à Bure.

Jeudi 22 septembre – Réunion du collectif informel Terres de Bure

Après ce fol été d’urgence passé à repousser l’ANDRA du bois Lejuc, Bure et ses environs fourmillent toujours autant de beaux projets et de réappropriation en tout genre !
Début septembre, le champ de patates pirates squatté depuis avril 2016 sur les terres de l’ANDRA a été récolté : environ 200 kg, qui promettent de beaux plats de patates risolées, sautées, frites et autres purées. De quoi nourrir la lutte pour un petit moment !
On a pas eu le temps de s’occuper de ce champ autant qu’on l’aurait voulu, mais cette année, c’est sûr, on va faire encore mieux !
Rendez-vous donc JEUDI 22 SEPTEMBRE à 19h la Maison de résistance pour discuter des terres de Bure : où en est l’accaparement des terres de l’ANDRA et comment résister ? Quels rencontres publiques peut-on prévoir dans les temps à venir ? Quel bilan des derniers mois ? Quels recours juridiques envisager ? Quels autres idées ? On vous attend nombreux-euses pour continuer de reprendre le territoire et d’ancrer une résistance collective sur les terres convoitées par l’ANDRA!
Comme d’hab, ramenez de quoi boire et grignoter !
On sème des terres, on est déters !
Quelques habitant-e-s et (apprenti-e-s) paysan-ne-s de Bure et des environs

25 septembre – Bure irradie Paris ! – rendez-vous avec le collectif des Scotcheuses à la Parole Errante !

Rendez-vous à Paris, à la Parole Errante, pour une soirée qui se promet mémorable : cabaret, discussions, informations sur la lutte à Bure, ateliers autour du film post-apocalyptique en cours de tournage à Bure en ce moment…

Plus d’infos à venir très bientôt !

25 septembre – Pique-nique les gazs de couche en Lorraine !

Nous relayons ici l’appel d’un collectif de lutte contre les projets de gazs de couche en Lorraine ! L’appel en PDF.

Mais que se passe-t-il en ce moment en Lorraine ?

  • automne 2015 : découverte du projet d’exploration de gaz de couche par les habitant-e-s désinformé-e-s alors qu’une pseudo-enquête publique se déroule incognito
  • été 2016. 20 puits déjà définis par FDE et plus de 220 puits prévus (150 puits sont également prévus dans le Nord-Pas-De-Calais)

C’est dans la discrétion la plus totale avec la complicité des décideurs politiques en place que la FDE Française De l’Energie a commencé ses travaux préparatoires au lendemain du camp de mobilisation à Volmerange-les-Boulay : clôturage, défrichage illégal, terrassement et bétonnage, installation de caméras et de vigiles 24h/24.

Les « gaz non conventionnels » sont des énergies fossiles dont l’exploitation extrêmement polluante a déjà montré ses ravages dans d’autres pays (Etats-Unis, Pologne, Australie,…) et ne se passe pas de la fracturation hydraulique, De nombreux candidats à la présidentielle 2017 promettent d’autoriser cette technique.

Nous ne voulons pas de ce énième projet inutile imposé ! pas de fossile, ni de nucléaire, ni en Lorraine ni ailleurs !
Pas de foreuses, puits ni béton dans nos fôrets et sur nos terres agricoles !

Nous vous appelons pour une balade puis un pique-nique convivial et actif (tiré du sac !) !
Rendez-vous Dimanche 25 septembre à 11 heures à Altviller, parking du CAT (serres à l’entrée du village)

Les Ingazables

Et en Octobre ..

Toutes et tous à Flamanville les 1er et 2 octobre contre l’EPR !

https://i0.wp.com/www.can-ouest.org/wp-content/uploads/2016/03/Programme-4-pages.jpg?resize=617%2C436

Mardi 18 Octobre – Appel à soutien au TGI de Bar-le-Duc

Pour le procès de deux camarades (plus d’infos à venir très bientôt !)…

Appel à soutien des Anonymous au procès du 9 novembre à Nancy

9nov_opgpii-a48e4Trois personnes présumées hacktivistes du mouvement Anonymous seront jugées pour des attaques informatiques bénignes, survenues en décembre 2014 et janvier 2015, contre des sites institutionnels : celui du ministère de la Défense, celui du Conseil général de la Meuse, du Conseil régional de Lorraine, et de l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (ANDRA). Ces trois derniers étaient visés par l’opération contre les projets inutiles et imposés (OPGPII) d’Anonymous, afin de dénoncer notamment la politique d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure. (suite…)

Procès le 9 juin : attaque de sites internet, appel à soutien des camarades

Le 9 juin, 3 personnes seront jugées suite à des attaques des Anonymous visant des entreprises malfaisantes et des sites de l’Etat.

Certaines de ces actions ont été organisées en réponse au meurtre de Rémi Fraisse, commis à Sivens en octobre 2014 par l’Etat et ses marionnettes, avant une vaine et pathétique tentative de camoufler les faits.
D’autres actions ont été menées en soutiens et dans un but de sensibilisation à des luttes radicales et contestataires contre des grands projets inutiles et imposés (GPII), notamment le projet Cigéo d’enfouissement de déchets nucléaires à Bure.

Les sites en question:
http://www.lorraine.eu
http://www.meuse.fr
http://www.cigeo.com
http://www.dechets-radioactives.com
http://www.igdtp.eu
http://www.defense.gouv.fr

L’Etat et sa “justice” ne cessent de condamner toute opposition à des projets et des fonctionnements emblématiques d’une société malade du capitalisme, tout en laissant dans l’impunité totale les ravageurs et violeurs de nos vies et de notre planète.
La répression des pauvres et de tous-t-es celle-es-eux qui luttent pour un monde différentE devient flagrant. Partout en Europe, les Etats tentent de faire taire ceux qui ont les moyens de partager des informations cruciales à nos existences dans la forteresse qu’ils construisent. Leur but est de neutraliser ceux et celles qui n’hésitent pas a se mettre en confrontation directe avec les puissants, par des moyens de subversion, manifestations, occupations ou sabotage, tout en imposant une vie réduite a l’échelle de produit soumis et exploitable.
Avec les nouvelles lois (comme celle, très contestée, sur le renseignement), l’Etat se dote de nouveaux outils pour élargir et augmenter la répression de façon exponentielle.
Un mécanisme fasciste et ultralibéral, qui se fait passer, en France, pour une république “démocratique” et “innovante”.
Les terroristes, ce sont ces Etats qui criminalisent les luttes, qui répriment les actions et les personnes légitimes, qui tuent, mutilent et humilient les militant-e-s grâce au recours de leur bras armé, qui protègent la psychose des décideurs et la cleptomanie des patrons et ces chefs.

Nous devons agir maintenant pour prendre en main notre existence, aujourd’hui pour nos demains.
Occupons les lieux de pouvoir et écrasons la répression avec notre solidarité et notre détermination, pour créer un monde différentE!
Ne laissons pas nos luttes mourir aux portes des banques et des palais d’injustice!
Soyons solidaires avec celles et ceux qui luttent pour le peuple, en leur montrant qu’ils ne sont pas seul-e-s.

Ceci est un appel à actions décentralisées contre ce monde injuste et imposé, un appel a révolte contre l’Etat et sa machine de répression, un appel à soutien et à se rassembler devant le tribunal correctionnel de Nancy le 9 juin.