Chantiers

Qu’ils nous expulsent ou pas, on sera dans le bois !

    À cette saison où les nuits s’étendent langoureusement, offrant aux claires étoiles la scène de leurs illuminations, l’ennemi rôde encore ; croit-il la forêt enfin éteinte et vulnérable ? Il s’avance à pas lourds sur le béton dur des tribunaux, il s’avance escorté de ses soldats de plombs, violant sans remords les doux rêves d’harmonie des arbres endormis. Lui, délirant, rêve d’apocalypse, de troncs broyés et de grands puits crevant les entrailles de la terre, vomissant des déchets qui jamais – au fond il le sait – ne sauront sagement rester tapis sous son déni. Mais chouettes et hiboux guettent !

L’ANDRA nous pense-t-elle engourdi-e-s ? Nous n’avons pas volé vers les contrées chaudes du sud mais vers les fraîches et vigoureuses cimes d’où nous la surveillons de plus belle !

Le 18 FÉVRIER, qu’ils nous aient expulsé-e-s ou non, montrons que nous ne sommes pas de fébriles brindilles qui s’éteignent au premier souffle, mais un grand brasier brûlant et déterminé ! Rejoignons nous par centaines à Bure pour une grande manifestation en direction du bois Lejuc, moufles et cagoules pour le froid et musique et bombes de couleur pour la joie. Que nous soyons force de réoccupation ou d’occupation, déjà venu-e-s ou primo arrivant-e-s, soyons présent-e-s et imposons aux nucléocrates notre tempo !

  • Durant la journée, des sessions d’apprentissage de grimpe seront organisées, des cabanes et barricades vont encore fleurir un peu partout au cours de chantiers collectifs – on entend même chuchoter des projets fous de châteaux fort et de tyroliennes, qui sait ? N’hésitez pas à amener des matériaux et toutes vos idées*. Nous vous invitons aussi à cadencer la lutte en apportant vos instruments de musique et de jongle !
  • Dans la soirée, arts de rue, vin chaud et concerts sont attendus en forêt. Si jamais elle est inaccessible, d’autres lieux sont prévus.

Des couchages avant et après la mobilisation sont possibles dans nos Maisons, dans les cabanes du bois, et dans des tentes que nous aménagerons pour les isoler de l’humidité et du froid. Prévoyez tout de même des vêtements et duvets aussi chauds que possible. [PLUS D’INFOS PRATIQUES ET PROGRAMME DÉTAILLÉ TRÈS BIENTÔT SUR LE SITE]

 * Les collectifs ou groupes auto-gérés peuvent s’adresser à sauvonslaforet@riseup.net pour annoncer leurs projets de construction.

Résistance et affouages !
ANDRA dégage !

Les Chouettes Hiboux de Bure

Pour tous renseignements : www.vmc.camp – sauvonslaforet@riseup.net – 03.29.45.41.77
Contact presse : 07.53.54.07.31 – automedia.bure@riseup.net

Ressources :

Les tracts en A5 recto-verso :

Tract orangeTract orange-vert , Tract orange dégradé

Les affiches en A3 :

Affiche orange , Affiche orange-vert , Affiche orange dégradé

Les affiches en A2 :

Affiche orange , Affiche orange-vert , Affiche orange dégradé

Liste besoin matos forêt au 10/11/2016

Liste mise à jour le 7/12/16

Pour construire :

  • des bâches résistantes à la pluie (type camion), mais on prend aussi les plus légères ! (pas trouées c’est mieux quand même…)
  • du bois : planches de récup, palettes
  • des petits poêles
  • du matos de construction de récup : fenêtre, porte, tôles ondulées, etc.
  • des clous, visserie (en bon état)
  • des outils : scies, marteaux, haches, hachettes…
  • de la corde polypro en bon état : 14 ou 12mm (ponts de singe) et 6mm aussi (pour attacher poutrelles), et de la corde en tout genre (ça peut toujours servir), des gros élastiques
  • des filets (de pêche par exemple)
  • des câbles métalliques
  • des pneus
  • des vieilles caravanes!

Pour tenir le coup :

  • de quoi manger : type boite de conserve facile à conserver donc et à réchauffer (même avec de la viande, tous-tes les habitant-es de la forêt ne sont pas vegan), gâteaux, café, thé…
  • de quoi rester aux chaud : habits chauds (adulte),couvertures, sac de couchages, des matelas, tentes
  • du matos léger de camping (petite vaisselle, petit gaz…)
  • des bidons type jerrycan, des seaux (avec couvercle c’est très bien aussi)

Pour grimper :

  • des cordes statiques/semi statiques/dynamiques
  • matos d’escalade (en bon état c’est mieux 🙂 !) : baudriers, mousquetons, cordelettes de 6mm à 8mm, descendeurs, sangles, matériel d’ascension

Pour communiquer :

  • des téléphones
  • du matériel média (appareil photo, caméra, smartphone…)
  • talkies longue portée

De Bure à la ZAD, du Nord au Sud, l’appel des arbres fait écho contre les aménageurs !

drapeau_foret

À partir du 24 octobre, chantier de construction dans la forêt libérée de Mandres-en-Barrois

 Deutsch : Bure: Aufruf zum Bau von Widerstandshütten gegen das atomare Klo

English : From the 24th of October, construction works will start in the liberated Lejuc forest of Mandres-en-Barrois

Ici, les hiboux de Bure s’opposent à Cigéo et défendent le Bois Lejuc à Mandres-en-Barrois contre un projet mégalomaniaque de poubelle nucléaire.

Là, les tritons s’opposent à un aéroport et occupent le bocage de la ZAD contre un autre méga-projet inutile et imposé.

Ailleurs, les marmottes de la Haute-Durance rongent des pylônes THT (1).

Le 14 août 2016, la destruction collective du « mur de la honte » de l’ANDRA a été le point d’orgue d’un fol été d’urgence consacré à la défense du Bois Lejuc, menacé de destruction par des travaux préliminaires au projet CIGEO. Depuis cette date, la forêt de Mandres est libérée du joug des nucléocrates. Les travaux de défrichement, condamnés par le tribunal de grande instance de Bar-le-Duc le 1er août, sont suspendus. Un millier de stèles en béton désarmé gisent à terre, et la militarisation du territoire s’est atténuée. Sur les ruines du nouveau monde, des cabanes se sont à nouveau réinstallées, discrètement, dans des hêtres et des chênes majestueux.

Mais depuis quelques semaines l’ANDRA a commencé sa contre-attaque. Campagne de communication offensive, portes ouvertes du laboratoire. Déjà la gendarmerie fait des contrôles ciblés, tandis que les vigiles de l’Andra reviennent rôder sur les chemins, bâtons en main. Ce matin même, 11 octobre, à l’heure où nous rédigeons cet appel, l’huissier est venu avec des vigiles filmer nos quelques constructions existantes. Le 20 octobre se tiendra le jugement de l’appel de l’ANDRA contre la décision de suspension des travaux du 1er août : au mieux, elle obtiendrait des délais plus longs pour avoir les autorisations, au pire elle obtiendra l’annulation du jugement précédant, et tout pourrait alors aller très vite. Tandis que les menaces d’expulsions planent sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, à Bure aussi une destruction de cabanes et forêt est potentiellement imminente, ainsi que la reprise de travaux : défrichement, fouilles archéologiques, « sondages géotechniques », mur d’enceinte en béton… Les engins de destruction pourraient reprendre leur ballet mortifère, même en hiver.

Nous devons nous tenir prêt-e-s : la machine s’apprête à creuser, bloquons-là !

Au sol, derrière les barricades ! En l’air, perché-es dans les arbres, protégeons le bois Lejuc ! »

cabane_arbre

Alors que la ZAD menacée fait appel « aux ami-es des arbres »(2), nous l’appuyons, la relayons, et lui faisons écho : Ici aussi, à Bure, nous voulons continuer à enraciner la résistance et nous relançons un appel pour tisser entre elles les branches des arbres, en faire des nids, des cabanes de lutte et de partage. Que vous vous y connaissiez ou non dans la construction d’habitats légers et éphémères, dans les techniques de grimpe, de blocage et autres enrayages de machines destructrices, venez et apprenons ou partageons nos savoirs-faire pour défendre des forêts, des bocages, des morceaux de vies menacées.

Créons des arches et voyageons d’arbres en arbres, de résistances en résistances :

de la ZAD, rejoignons-nous ensuite dans la Meuse à partir du 24 octobre

pour une nouvelle saison de construction en forêt » (et beaucoup plus si affinités !).

Toutes les expériences et volontés sont les bienvenues dans les mois qui viennent et qui vont être déterminants pour la poursuite de la lutte contre Cigéo et son monde !

Relayons cet appel massivement de réseaux en réseaux, et signifions ensemble à l’ANDRA que son retour dans le Bois Lejuc ne sera pas facile et que nous serons nombreu-ses à les attendre de pied ferme !

« Et La forêt elle est à qui ? Elle est à nous ! » (3)

Les Chouettes Hiboux de Bure

Questions logistique :

! Important ! Liste de nos besoins matériels : cliquer ici. Nous n’avons que peu de moyens de transport, si vous pouvez nous déposer le matériel directement, cela nous aidera précieusement ! Si vous ne pouvez pas, prévenez-nous quelques jours avant pour que nous puissions nous organiser. Merci.

Hébergement : Il est important de prévoir le plus possible votre autonomie en sachant que deux lieux peuvent accueillir : La maison de la Résistance à Bure et un autre terrain de lutte non loin, à Luméville-en-Ornois. Ces lieux ont leurs propres limites, c’est pourquoi il est préférable de nous contacter avant votre venue. Il est aussi possible de prévoir tout de suite d’investir la forêt et de s’y installer même sous tente !

Ravitaillement : Là aussi, les habitant-es de la forêt essayent d’être le plus autonomes possible même si nos différents lieux de vie sont liés et solidaires question bouffe bien sûr. Si vous ramenez des victuailles, ce ne sera pas de trop.

Pour nous contacter :

Email : sauvonslaforet[at]riseup[point]net / n° Info forêt : +33(0)7 54 22 18 80 / Presse : +33(0)7  53 54 07 31 / Maison de la résistance (Bure Zone Libre) : +33(0)3 29 45 41 77

 (1) Une ligne THT qui augure la vente encore plus massive de sinistre énergie nucléaire à l’Italie, en détruisant les Alpes sur leur chemin (semaine d’action et soutien décentralisée du 10 au 17: maintenant !!! https://notht05.noblogs.org/post/2016/09/22/10-1710-france-appel-du-lac-de-rama/ ).

(2) Appel aux ami-es des arbres et de l’escalade pour la défense de la zad  de Notre Dame des Landes dès le 9 octobre : http://zad.nadir.org/spip.php?article4066

(3) Cri de ralliement des hiboux de Bure

 

Programme des semaines à venir à Bure !

Après l’étéd’urgence… l’#Été indien à Bure !

De beaux rendez-vous contre l’hiver nucléaire et autoritaire !

Après le fol #Étéd’urgence à Bure qui a vu tous les murs de résignation s’abattre et être franchis dans l’allégresse, rien ne retombe ! L’urgence est moins prononcée maintenant que l’ANDRA s’est – temporairement – retirée du bois Lejuc. Tant mieux, profitons-en : l’ambiance se fait plus douce, propice à se poser un moment, regarder autour de soi et constater à quel point la dynamique a changé. Tant de nouveaux visages, de nouveaux-elles ami-e-s, tant de désirs d’installation, d’envie de continuer de faire vivre cette si belle énergie dans de nombreux projets : chantiers à la gare, pour continuer d’améliorer les lieux d’accueil, discussions, organisation pour soutenir d’autres luttes, récoltes des champs de patates squattées, bronzette (Bure cul nu… ou pas), lectures tranquilles ou collectives (Bure qui lit), etc… Affirmons, au nez et à la barbe des cauchemars sordides de désert nucléaire et policier, la douceur de vivre collective dans le sud-Meuse, au rythme de l’été indien ! Il n’y aura jamais d’hiver en Meuse !

Toutes les infos sur les moments publics autour de Bure sont ici !

Du 5 au 10 Septembre : Chantier collectif à l’ancienne gare de Lumeville-en-Ornois !

Bure-27Une belle occasion de repasser en Meuse autour d’un chantier participatif et convivial! Au programme, la poursuite de l’aménagement de l’ancienne gare : construction d’une cuisine d’hiver isolée, petit maraîchage, … Venez avec vos outils et votre bonne humeur ! Possibilités de dormir à la maison de résistance à Bure ou de camper directement sur place (dans ce cas prévoir tente, frontale, duvet, …). Comme d’habitude, on prépare les repas ensemble. N’hésitez pas à ramener des légumes, du café, …

Pour nous soutenir, nous cherchons à rassembler pour le chantier tout ça .

Mardi 6 Sept – 8h45 – RASSEMBLEMENT EN SOUTIEN AU PROCÈS À 8h45 TGI DE BAR-LE-DUC

refus_adn_1Deux OPPOSANT-ES AU PROJET CIGEO à BURE comparaissent

pour avoir refusé de se soumettre au prélèvement ADN.

PLUSIEURS AVOCAT-ES PLAIDERONT POUR DÉNONCER  CE FICHAGE DE MILITANT-ES.

A BAS LES MURS ! A BAS LE FICHAGE !

À Bure comme ailleurs, nous refusons le prélèvement et la mise sous scellé de notre ADN. Lire l’appel ici

Mercredi 7 septembre – 18h30 – Discussion bilan des 4 derniers mois de mouvement social et réflexions sur la rentrée !

Rendez-vous à la Gare de Luméville, après une journée de chantier bien remplie, pour une discussion tranquille de partage d’analyses et de ressentis sur les quatre derniers mois du mouvement social ; lectures de textes critiques, réflexion sur la rentrée et premiers préparatifs de la manifestation du 15 septembre…

Dim 11 Sept – 10h-19h- Rencontres de soutien Grand Est à la ZAD de NDDL !  – À l’ancienne gare de Luméville

En réponse à l’appel du mouvement de lutte anti-aéroport à réaliser des rencontres intercomités décentralisées le week-end du 10 & 11, des habitant-e-s de Bure et des environs proposent d’accueillir une rencontre des comités de soutien grand Est le dimanche 11 septembre à l’ancienne Gare de Luméville-en-Ornois. Où en est la situation sur le terrain, quelles sont les dernières informations quant à une éventuelle intervention, comment s’organiser pour défendre la ZAD ici et là-bas et être très réactifs (mutualisation d’outils, relais d’informations, organisation de convois), etc. Telles sont les questions qu’on voudrait pouvoir approfondir ensemble !

Pour lire l’appel et le programme de la journée c’est par ici

Lundi 12 Sept – 14h45 – Appel à soutien au TGI de Bar-le-Duc

dessin 12 septembre 12.09A l’aube du 7 juillet de l’ An 16 de notre millénaire, la gendarmesque aux ordres de leurs commanditaires nucléocrates partait s’essayer à la pratique de la chasse aux hiboux émancipé-es.

L’enjeu était de provoquer un état de stupeur chez la trentaine de proies repérées dans le bois Lejuc la veille. Parmi l’éventail de techniques de chasse, le commandant Du Bois suivi de ses sbires prédateurs suréquipés, sur armés, et en sur nombre, avait opté pour celle aux lacrymogènes.

Appuyé d’un bulldozer pour déloger les hiboux, tout juste endormis, de leur nid barricadé, il ne restait plus qu’aux prédateurs à saturer la zone de gaz afin d’isoler une proie de ses congénères. la suite de l’appel ici.

l’affiche à diffuser massivement autour de vous ! Soyons nombreu-se-s devant le tribunale !

Samedi 17 septembre – Une nouvelle assemblée de lutte !

IMG_20160626_160424

Après ce fol été, il est important de toutes et tous se revoir pour faire le point sur la lutte et tracer les perspectives à venir .. Le mur du Bois Lejuc tombé, restons aux aguets des agissement de l’ANDRA et des travaux à venir ..

“C’est une Assemblée pour toutes et tous, habitant-e-s des environs, ami-e-s de plus loin, associations en lutte, toutes les personnes qui se sentent concernées et souhaitent se renseigner, prêter main forte ! … Soyons nombreus-e-s à montrer notre détermination. Nous avons besoin de nous voir pour être plus fort-e-s, nous connaître, se nourrir du travail des un-e-s et des autres.

Cette assemblée nous appartient à tout-e-s, faisons-la vivre !”

RDV à 14h à l’ancienne gare de Luméville à côté du préau ou s’il pleut à la maison de résistance à Bure.

Jeudi 22 septembre – Réunion du collectif informel Terres de Bure

Après ce fol été d’urgence passé à repousser l’ANDRA du bois Lejuc, Bure et ses environs fourmillent toujours autant de beaux projets et de réappropriation en tout genre !
Début septembre, le champ de patates pirates squatté depuis avril 2016 sur les terres de l’ANDRA a été récolté : environ 200 kg, qui promettent de beaux plats de patates risolées, sautées, frites et autres purées. De quoi nourrir la lutte pour un petit moment !
On a pas eu le temps de s’occuper de ce champ autant qu’on l’aurait voulu, mais cette année, c’est sûr, on va faire encore mieux !
Rendez-vous donc JEUDI 22 SEPTEMBRE à 19h la Maison de résistance pour discuter des terres de Bure : où en est l’accaparement des terres de l’ANDRA et comment résister ? Quels rencontres publiques peut-on prévoir dans les temps à venir ? Quel bilan des derniers mois ? Quels recours juridiques envisager ? Quels autres idées ? On vous attend nombreux-euses pour continuer de reprendre le territoire et d’ancrer une résistance collective sur les terres convoitées par l’ANDRA!
Comme d’hab, ramenez de quoi boire et grignoter !
On sème des terres, on est déters !
Quelques habitant-e-s et (apprenti-e-s) paysan-ne-s de Bure et des environs

25 septembre – Bure irradie Paris ! – rendez-vous avec le collectif des Scotcheuses à la Parole Errante !

Rendez-vous à Paris, à la Parole Errante, pour une soirée qui se promet mémorable : cabaret, discussions, informations sur la lutte à Bure, ateliers autour du film post-apocalyptique en cours de tournage à Bure en ce moment…

Plus d’infos à venir très bientôt !

25 septembre – Pique-nique les gazs de couche en Lorraine !

Nous relayons ici l’appel d’un collectif de lutte contre les projets de gazs de couche en Lorraine ! L’appel en PDF.

Mais que se passe-t-il en ce moment en Lorraine ?

  • automne 2015 : découverte du projet d’exploration de gaz de couche par les habitant-e-s désinformé-e-s alors qu’une pseudo-enquête publique se déroule incognito
  • été 2016. 20 puits déjà définis par FDE et plus de 220 puits prévus (150 puits sont également prévus dans le Nord-Pas-De-Calais)

C’est dans la discrétion la plus totale avec la complicité des décideurs politiques en place que la FDE Française De l’Energie a commencé ses travaux préparatoires au lendemain du camp de mobilisation à Volmerange-les-Boulay : clôturage, défrichage illégal, terrassement et bétonnage, installation de caméras et de vigiles 24h/24.

Les « gaz non conventionnels » sont des énergies fossiles dont l’exploitation extrêmement polluante a déjà montré ses ravages dans d’autres pays (Etats-Unis, Pologne, Australie,…) et ne se passe pas de la fracturation hydraulique, De nombreux candidats à la présidentielle 2017 promettent d’autoriser cette technique.

Nous ne voulons pas de ce énième projet inutile imposé ! pas de fossile, ni de nucléaire, ni en Lorraine ni ailleurs !
Pas de foreuses, puits ni béton dans nos fôrets et sur nos terres agricoles !

Nous vous appelons pour une balade puis un pique-nique convivial et actif (tiré du sac !) !
Rendez-vous Dimanche 25 septembre à 11 heures à Altviller, parking du CAT (serres à l’entrée du village)

Les Ingazables

Et en Octobre ..

Toutes et tous à Flamanville les 1er et 2 octobre contre l’EPR !

https://i0.wp.com/www.can-ouest.org/wp-content/uploads/2016/03/Programme-4-pages.jpg?resize=617%2C436

Mardi 18 Octobre – Appel à soutien au TGI de Bar-le-Duc

Pour le procès de deux camarades (plus d’infos à venir très bientôt !)…

Communiqué : mais qui sont les complices de la poubelle nucléaire ?

lundi18juillet

Lundi 18 juillet, de bon matin, un groupe de 15 personnes s’est positionné devant l’entreprise Vichard Frères, située 58 Grande rue à Suzannecourt, juste à côté de Joinville. Cette boîte participe à la construction du projet d’enfouissement de déchets radioactifs.

Leur objectif était d’empêcher les camions de sortir de l’entreprise et cela tombait bien puisqu’une main rebelle avait auparavant pris soin de cadenasser la grille. Les personnes ont ensuite déployé une banderole « entreprise complice de la poubelle nucléaire » sur la route. À chaque voiture qui passait a été distribué de l’information sur le projet CIGEO et des explications sur la raison du blocage, à savoir la participation régulière de l’entreprise Vichard frères aux travaux de l’ANDRA, à Bure et ailleurs.

La même matinée, des ouvrier-e-s de Cattanéo SAS, (suite…)

En mars à la Gare de Luméville !

En mars!Pour se retrouver à plein, discuter à l’ombre, le terrain de la gare a besoin d’un lieu, un grand préau pour accueillir nos discussions et nos fêtes. En lorraine, il y a un mot pour designer les moments que va permettre ce préau : Couarail ! … ( voir le bulletin du même nom). Durant ces deux semaines plusieurs chantiers : La construction d’un préau avec des copain-e-s de Roybon, petit maraichâge dans le jardin d’orties, amenagement des espaces collectifs, construction d’une cabane à outils, … Mais aussi : des discussions sur Roybon, la lutte de Bure, les forêts, des ballades…

Hébergement : pour camper sur le terrain prévoir d’etre autonome (frontale, duvets, tente, …), possibilités egalement de dormir à la maison de resistance. Pour qu’on s’organise c’est chouette de nous dire à combien vous arrivez à peu près.

Repas : On s’organise ensemble pour preparer les repas. N’hésitez pas à ramener des legumes avec vous 🙂 !

nous contacter : vmc@riseup.net

Rencontres D’automne

Lutte antinucléaire à Bure – Rencontres D’automne

De la mobilisation du 7 juin « 100 000 pas à Bure », à l’arrivée de l’altertour, au campement de VMC où plus de 1200 personnes sont passées,les liens se sont renforcés entre des personnes et collectifs en lutte contre la nucléarisation d’un territoire et le monde qui va avec.

Beaucoup de choses se sont dites durant ces rencontres. Pour que cela ne reste pas que des paroles et profiter de cette dynamique, revoyons nous pour faire le point, nous compter, et tracer des perspectives concrètes.

Sam 26 Septembre – on discute de la lutte contre la nuclearisation du territoire – à la gare de luméville (en cas de pluie, à la Maison de la Résistance)

  • 10h : Retour sur la dynamique de cet été
  • 12h : Auberge espagnole
  • 14h : Etat des lieux de la lutte, partage des dernières informations concernant le projet CIGEO, avancée des travaux, …
  • 16h : Stratégies et perspectives – les différents axes de lutte, les dates à préparer, comment on s’organise…
  • 19h : Apéro suivi d’une soupe chaude au coin du feu

Dim 27 Septembre – Journée portes ouvertes de L’ANDRA  – Rassemblons-nous devant les grilles du labo !

L’Andra poursuit la mise en oeuvre de ses travaux. Debut septembre, une nouvelle coupe d’arbres a eu lieue entre Bure et Saudron. Ne les laissons pas poursuivre leur sinistre besogne. Aujourd’hui, plus que jamais soyons nombreus-e-s et determiné-é-s. http://www.andra.fr/download/site-principal/document/actualites/jpo2015_flyer.pdf

Du 28 Sept au 4 Oct – on continue les chantiers collectifs A la gare de Luméville …

  • isolation de la mezzanine
  • début du projet de maraîchage
  • concevoir voire construire un atelier pérenne
  • Réfléchir à la conception d’un préau (sorte de barnum permanent pour accueillir nos discussions et nos fêtes!)

« Pour affronter l’hiver meusien, la gare a encore besoin d’être isolée; pour pouvoir stocker les outils et travailler dans les meilleurs conditions possibles, un atelier dont une partie fermée ne serait pas de trop! Et pour faire en sorte que le terrain puisse à l’occasion accueillir des couarails, une sorte de grand préau reste à construire! Le terrain pourrait aussi se doter d’un maraichage et s’embellir de fleurs et d’arbres à fruit! Le lieu se veut un espace collectif: que mille idées fleurissent! »

… Mais aussi les discussions :

  • Jeu 1er Octobre –  Reu d’organisation du Convoi de l’Est (Bure, Morvan, Dijon, …) – Dans le cadre de l’appel à ce que se forment des convois depuis des territoires en lutte jusqu’au sommet de la COP 21 en décembre à Paris – texte d’appel : http://marchesurlacop.noblogs.org/ –  18h30 à la Maison de la resistance.

Hébergement : pour les ami-e-s qui viennent de loin, prenez vos tentes, duvets, frontales (…) pour dormir à la gare. Si le temps est épouvantable ou si avez une allergie au camping, possibilité de dormir à la maison de la résistance! (nous prévenir!). Gare de luméville :  http://vmc.camp/le-campement/acces-au-site/ –  Maison de résistance contre la poubelle nucléaire, Bure, 2 rue de l’église.

Programme en cours, mis à jour d’ici fin septembre !

 

bure chantier oct15